Fondé en 2002, par Yvon M. Daigle, le musée rassemble près de 850 œuvres, crées par 271 artistes, de 34 pays, sur cinq continents.

"Du naïf qui s'amuse", on s'y attendait un peu, mais voilà qu'on dénote ici et là un questionnement de l'artiste sur son époque ou son milieu. Des thèmes universels surgissent, sous couvert de petits détails faussement insignifiants, teintés d'une omniprésente touche d'autodérision et qui viennent gentiment déséquilibrer notre confort quotidien.

Nostalgie, empathie, envie de changer le monde qui nous entoure, et cette récurrente invitation au voyage - dans le temps, l'espace ou l'esprit : autant de petits jalons distillés par le musée dans son site, sur son site web et ses collections en ligne (refondu donc) mais aussi par sa présence et son animation sur les réseaux sociaux (un concours régulier d'art naïf est relayé par le compte facebook de l'institution).

Idéesculture héberge les collections du musée sur un serveur dédié physique, dans un datacenter à Beauharnois, et a déployé la version 2 de Pawtucket (l'interface de publication de CollectiveAccess) en remplacement d'une installation de Pawtucket qui tournait depuis 2014 sur un serveur interne ; les collections sont gérées dans CollectiveAccess et les pages d'information sont gérées dans le CMS Grav.

Le nouveau site est disponible en remplacement du précédent : https://www.artnaifmagog.com

Comme Jacques Dupont, le webmaster bénévole du musée, nous signale aller dans le CMS chaque jour, nous sommes convaincu que la combinaison Grav + Pawtucket est un duo gagnant, au moins dans leur contexte mais assurément au delà (multilinguisme, éditeur markdown simple, gestion des médias par glisser-déposer...).

Crédits image :
Collection M.I.A.N.M.
G. Ciobanu, Saison chaude (2002.054)
Acrylique sur toile, signée par l'artiste