public

CollectiveAccess, ergonomie et fonctionnalités

Interface et ergonomie CollectiveAccess rassemble une base de données relationnelle permettant de puissantes options de navigation et de recherche, et des interfaces web pour sa gestion et pour sa publication.

Dernier article Le Musée d’Orsay par Equipe IdéesCulture public

Interface et ergonomie

CollectiveAccess rassemble une base de données relationnelle permettant de puissantes options de navigation et de recherche, et des interfaces web pour sa gestion et pour sa publication.  Providence peut être utilisée pour cataloguer quasiment tout et n'importe quoi. Il n'y a pas de champs codés en dur et tous les champs sont personnalisables via un profil basé sur du XML, ou via l'interface utilisateur. Le projet CollectiveAccess dispose d'une large palette de structures répliquant des standards de métadonnées : DublinCore, SPECTRUM, Joconde, EAD... vous pouvez vous servir de ces structures telles quelles, les modifier, ou créer une structure spécifique à votre projet.

Interface de gestion

Source : https://unsplash.com/photos/t_ksiy4ZFa0

L'interface Providence (du nom d'une ville du Rhode Island) sert à la création, modification et gestion des enregistrements au sein de CollectiveAccess. C'est l'interface centrale de CollectiveAccess.

En quelques images

Exemple d'écran de saisie

Ajout rapide d'une personne depuis la saisie des objets

Visionneuse HD des objets

Interface de publication

Il s'agit de l'interface publique de présentation des collections. Elle a vocation à être déployée sur internet ou sur un intranet. Elle a pour nom propre Pawtucket (du nom d'une ville du Rhode Island). On peut déployer plusieurs instances de Pawtucket liées à une même base.

Ecran d'accueil

Navigation par facettes (à droite)

Exemple d'intégration graphique : cartographie et chronologie en page d'accueil

Derniers développements

Nous listons ici quelques récents développements réalisés par idéesculture autour de CollectiveAccess :

Visionneuse 3D

Fonctionnalités détaillées

Après avoir rassemblé assez rapidement les points principaux de l'ergonomie de CollectiveAccess, et pour vous permettre de prendre en compte les capacités de CollectiveAccess et de ses interfaces pour votre projet, voici une liste des fonctionnalités.

Saisie et catalogage

En images

Liste des ensembles

Formulaire pour la modification par lots d'un ensemble d'objets

Tableur de modification des résultats d'une recherche

Recherche

En images

Ecran de recherche avancée

Gestion des médias

En images

Visionneuse de médias. La palette d'outils est située dans le bandeau à gauche.

Métadonnées

Exemple d'intégration de thésaurus spécifique, liste des types d'inscriptions Musées de France

Cartes et géolocalisation, chronologie

Exemple de résultat de recherche géolocalisé, les points oranges et bleu indiquent les lieux attachés aux objets

Contrôle et personnalisation des interfaces utilisateur

Interface de gestion d'une interface utilisateur. Il suffit de glisser les champs d'une colonne à l'autre pour les afficher dans le formulaire de saisie édité.

Contrôles d'accès

Gestion des droits pour un rôle utilisateur : fonctionnalités de Providence

Gestion des droits pour un rôle utilisateur : choix par métadonnées de l'accès interdit/lecture seule/modification

Outils pour les métadonnées administratives et de catalogage

Historique des mouvements d'un objet

Import de média et données

Export de données

Affichage et export de PDF

Import de données externes : objets, lieux, thésaurus...

Ouverture aux services web externes et aux sources de données ouvertes pour l'intégration de données

Ouverture vers le web pour l'exportation de données

Module de prêt-retour

Une interface de gestion des prêts et des retours est disponible pour la version 1.5 de CollectiveAccess. Conçu à l'origine pour les bibliothèques, ce module permet de facilement suivre les prêts d'objets, l'état des réserves, et d'établir des statistiques.

Gestion de commandes

CollectiveAccess dispose d'une gestion de commandes pour de la cession de droits photographiques ou du prêt payant, allant jusqu'au calcul des frais de port, l'échange avec le client via l'interface publique (Pawtucket), la remise des fichiers HD (ou de la résolution voulue si besoin) après paiement, la gestion de paiements cartes bancaires avec Paypal, etc.

Médias, fichiers et pièces jointes, visionneuse de fichiers

Microsoft Word, Powerpoint et Excel : les fichiers chargés en tant que médias rattachés à un enregistrement ou dans un champ de type fichier ont des vignettes d'aperçu générées pour la première page, des versions PDF sont automatiquement créées pour être affichées dans le navigateur. Le contenu des fichiers est indexé plein texte pour pouvoir être cherché directement depuis CollectiveAccess.

Recherche au sein d'un PDF

Structure de données et leur partage

Une des caractéristiques de CollectiveAccess est la plasticité de sa structure permettant de gérer des catalogages de tout type et respecter des standards les plus variés.

Voici quelques exemples de structures disponibles directement dans CollectiveAccess :

Le site internet du projet recense également plus d'une vingtaine de profils personnalisés correspondants à tous les domaines de déploiements actuels de CollectiveAccess (arts, histoire, archives vidéo ou audio, objets muséographiques, archives, bibliothèques, documentation...). Certains s'inspirent de ces standards ou correspondent à des besoins très spécifiques.

A tout moment, vous pouvez exporter votre propre profil qui permet de répliquer la structure de votre base de données, sans les informations qui la composent, pour créer une nouvelle installation de CollectiveAccess.

Historique de CollectiveAccess

Le développement des bases du logiciel remonte à 2003, porté par la société américaine Whirl-i-Gig (basée à New-York) qui coordonne toujours le projet opensource CollectiveAccess.
En 2006, à New York, le logiciel est adopté par le Coney Island History Project et par le musée d'art Parrish.
En 2007, la cinémathèque de Berlin commence à utiliser la suite logicielle dans différents projets et rejoint le développement.
Depuis 2010, la structure du logiciel a été fortement reprise pour permettre une plus grande flexibilité dans le catalogage, permettant de correspondre à de nombreux standards professionnels de catalogage dans le domaine des musées (EAD, DublinCore, PBCore, SPECTRUM...).
La saisie des objets peut être multilingue (description mais aussi titre ou dimensions en français, anglais...).
En juin 2012, ont été publiées les versions 1.2 de Providence et de Pawtucket.
La version 1.3 de CollectiveAccess est sortie en janvier 2012, elle intègre un support d'OpenLayer pour la cartographie, l'affichage des informations de consultation sur place/de prêt depuis l'écran de saisie/modification des objets, une refonte partielle pour améliorer les performances.
La version 1.4 est sortie en janvier 2014, elle intègre le support des fichiers 3D DICOM, STL et PLY avec un affichage sans plugin dans le navigateur, une modification à l'écran d'une liste de notices dans une interface similaire à un tableur, un nouveau framework d'import/export de données.
La version 1.5 intègre le support de Worldcat, une suggestion de termes proches dans la recherche (fingerprints ngrams), une gestion de la sortie d'inventaire, affichage type galerie pour les métadonnées de type média (médias stockés dans une fiche, non liés sous forme de représentations).
La partie de CollectiveAccess dédié à l'affichage public est par ailleurs refondue dans une nouvelle version, Pawtucket 2. Déjà disponible au téléchargement et déjà déployée, elle coexiste avec la version de Pawtucket, 1.4. Cette ancienne version est toujours maintenue mais ne reçoit plus de nouvelles fonctionnalités. Actuellement, nous déployons Pawtucket 2 et Providence 1.4 progressivement chez nos clients.

CollectiveAccess et accessibilité

CollectiveAccess est une application full-web et présente les possibilités offertes par le navigateur internet : zoom, taille de la police, variation du contraste et des couleurs, et pour certains l'activation de plugins pour les commentaires audio et lecteur d'écran.
Au-delà de toutes ces possibilités, l'apport d'aides techniques permet une accessibilité quasi-complète pour tous types d'handicap (visuel et moteur).
Pour tout handicap visuel (malvoyants et aveugles), l'ajout au poste informatique d'aides techniques tels que :

Sur le plan des normes sur l'accessibilité, CollectiveAccess étant full-web, ses exigences s'orienteraient plutôt vers les normes d'accessibilité du contenu web dépendant du standard WCAG établi par le W3C/WAI. Il existe trois niveaux de validation pour le WCAG : bronze, argent, or. Les premiers pointages permettent déjà d'avancer un très bon niveau argent.

Equipe IdéesCulture

Publié il y a 7 ans